Dialogue avec les supporters

Dialogue avec les supporters

Un nouveau cadre national et européen À partir de 2016, une nouvelle approche du supportérisme a commencé à se mettre en place tant au niveau national qu’au niveau européen. Une nouvelle approche qui a consisté à renforcer l’approche préventive (dialogue constructif et respectueux avec les supporters et leurs associations, accueil des supporters dans des conditions optimales) en vue de rééquilibrer progressivement les deux approches du supportérisme : approche préventive et approche répressive (qui avait longtemps dominé le cadre national et européen).

Ce renforcement de l’approche préventive (nécessaire pour le bon déroulement des compétitions sportives) s’est traduit dans deux textes majeurs de 2016 :
- la loi n°2016-564 du 10 mai 2016 renforçant le dialogue avec les supporters et la lutte contre le hooliganisme qui consacre, notamment :

- la reconnaissance des supporters comme un acteur du sport à partir du moment où ils défendent l’éthique sportive ;

- la mise en place d’une instance nationale chargée des questions du supportérisme (une mise en place effective depuis le 8 mars 2017 avec l’installation de l’Instance Nationale du Supportérisme-INS) ;

- la mise en place d’officiers de liaison (ou Référent Supporters) chargés d’instaurer et d’accompagner, au niveau local, un dialogue entre les supporters et les clubs professionnels (dans les sports collectifs).

- la convention de St Denis du 3 juillet 2016 « Convention du Conseil de l’Europe sur une approche intégrée de la sécurité, de la sûreté et des services lors des matches de football et autres manifestations sportives » qui consacre, notamment :
- la nécessaire mise en place d’une approche intégrée selon laquelle l’organisation d’une compétition sportive, pour être optimale doit imbriquer trois piliers : sécurité, sûreté et services (ce dernier pilier renvoie au dialogue avec les supporters et à l’accueil des supporters). Par là même, l’objectif de la révision de la Convention vise à assurer une meilleure prise en compte de l’aspect préventif dans le bon déroulement d’une compétition sportive (y compris dans sa phase de préparation).
Il s’est aussi traduit par l’accompagnement d’un changement de regard sur les supporters.

La mise en œuvre du cadre national à travers l’Instance Nationale du Supportérisme (INS)

Prévue à l’article L 224-2 du code du sport, son organisation et son rôle sont précisés par les articles D 224-1 à D 224-4 du code du sport.
L’instance, répartie en 9 collèges, a pour objet de contribuer à la mise en place d’un véritable dialogue entre les supporters et les autres acteurs du sport et, ainsi, de trouver les conditions de participation des supporters et de leurs associations au bon déroulement des compétitions sportives relevant des ligues professionnelles.

- Consulter l’arrêté de composition de l’INS, au 4 Juin 2020

mercredi 26 août 2020

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Le groupement d’intérêt public « Agence nationale du Sport » repose sur plusieurs principes d’action : La haute performance et le développement des pratiques sportives

http://www.agencedusport.fr/

Restons en Contact