Réunion plénière de la Plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives

23 avril 2019

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a présidé la réunion plénière de la plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives, le jeudi 18 avril 2019.

Après un bilan de l’activité de la plateforme pour l’année écoulée, plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour, notamment le dispositif de surveillance de la Coupe du Monde Féminine de Football 2019. Le chef du département intégrité de la FIFA et le délégué intégrité de la FFF étaient d’ailleurs présents dans les locaux de l’ARJEL le 17 avril pour une réunion de travail au cours de laquelle une analyse de risque a été effectuée et différents exercices menés afin d’être le plus opérationnels possible si une alerte devait survenir au cours de la compétition.

Les actions menées en association avec la FFT pour la protection de l’intégrité des compétitions et des joueurs/joueuses de tennis ont également été abordées lors de cette réunion plénière. La ministre a profité de la présence de François Lhospitalier, Directeur Juridique & Conformité de la FFT, pour confirmer que « la plateforme nationale se tenait à la disposition de la FFT pour aider ses équipes dans cette lutte contre la manipulation ».

« La plateforme nationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives, que j’ai l’honneur de présider, a fait cette année encore preuve de son efficacité grâce, entre autres, à l’implication très forte de tous ses membres, a expliqué Roxana Maracineau lors de son discours d’ouverture. Nous devons poursuivre dans cette voie et aller encore plus loin en apportant une réponse mondiale pour lutter efficacement contre la manipulation des compétitions sportives. Je souhaite que les échanges entre les différents pays sur la scène internationale soient encore renforcés et cela passe par l’entrée en vigueur de la Convention de Macolin. La France va prendre la présidence du Conseil des ministres du Conseil de l’Europe le 17 mai prochain, je plaiderai, avec les autres ministres des pays membres de l’Union européenne, en faveur de la ratification de la Convention internationale de lutte contre la manipulation des compétitions sportives afin que le texte entre ainsi en vigueur. »

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Le groupement d’intérêt public « Agence nationale du Sport » repose sur plusieurs principes d’action : La haute performance et le développement des pratiques sportives

http://www.agencedusport.fr/

Restons en Contact