www.sports.gouv.fr
Comité interministériel du tourisme de nouvelles mesures de soutien pour l’événementiel sportif
jeudi, 14 mai 2020
img

A l’occasion du Comité interministériel du tourisme présidé par le Premier ministre qui s’est tenu à l’hôtel de Matignon jeudi 14 mai 2020, des mesures de soutien économique spécifiques aux secteurs du tourisme et de l’événementiel sportif comme culturel ont été annoncées par le Gouvernement.

Préalablement à cette réunion, le Premier ministre et la ministre des Sports ont réuni des représentants de l’événementiel sportif (Cosmos, Amaury Sport Organisation, Association Nationale des Ligues de Sport Professionnel, filière économie du Sport et GIE France Sport Expertise) pour évoquer les difficultés sanitaires et économiques particulières rencontrées dans ce secteur. En effet, la crise a lourdement impacté le monde du sport, entrainant une cascade de reports et d’annulations de manifestations sportives. Avec près de 20 milliards € de pertes estimées, le secteur du sport dont le lien social est l’ADN, est touché en plein cœur par la crise sanitaire. La reprise nécessairement très progressive de l’activité sportive et de l’événementiel sportif a donc conduit le Gouvernement à apporter un soutien spécifique sur la durée à ce secteur.

Les mesures de soutien spécifiques au sport annoncées lors du CIT :

En cohérence avec ces annonces, le ministère des Sports s’engage en complément à :

Le Premier ministre a également annoncé une campagne de communication portée par Atout France à compter du mois de juin 2020 pour promouvoir la richesse touristique de la France auprès de nos concitoyens. Cette campagne comportera un volet sport pour y mettre en avant l’offre de sports de nature et de plein air.

Dans le cadre du CIT, la ministre des Sports a annoncé la tenue prochaine d’une grande conférence réunissant les comités d’organisation des grands événements sportifs internationaux programmés en France, en lien avec les acteurs de la filière de l’économie du sport, pour mieux valoriser les savoir-faire des entreprises françaises dans l’organisation de ces manifestations.