www.sports.gouv.fr
La lutte « gréco » a laissé sa place à la lutte libre
lundi, 27 mai 2013

Après quelques jours, la lutte « gréco » a laissé sa place à la lutte libre, un autre sport, disent les spécialistes. Néanmoins, une des points d’identité de la lutte est le système des catégories de poids, règle implacable. Luca Lampis est arrivé à Mersin 5 jours avant la compétition et a tout mis en œuvre (régime) pour être au poids le jour J soit – de 74 kgs, Malgré la contrainte et la difficulté d’une perte de poids nécessaire, Luca a apprécié la vie au village. Après sa médaille de Bronze, il confirme que les jeux méditerranéens étaient un réel objectif : « Je souhaitais revenir avec l’or ! Ce soir suis un donc peu déçu car je ne ramène que le bronze à la France mais mon adversaire était bien le meilleur puisqu’il décroche lui l’or de ces jeux ! »

Son prochain objectif est de préparer au mieux les championnats du monde en septembre pour terminer dans les 5 premiers avec un œil déjà rivé sur Rio. Il voit loin, au-delà de sa carrière de sportif. Sera venu alors le temps de s’investir pour le concours du professorat de sport à l’insep qui, il l’espère, lui permettra de retransmettre tous ses acquis de sportifs pour devenir CTS de la FFLutte.

Pour Michel Lafon, récemment nommé DTN de la Lutte, ces jeux sont une compétition très importante puisque c’est le point de départ pour Rio. C’est pour lui une première étape de diagnostic et d’évaluation des équipes (sportifs et encadrement). C’est aussi un point d’étape afin d’affiner la sélection pour les championnats du monde 2013 qui auront lieu fin septembre à Budapest. Nous sommes venus ici avec la meilleure équipe du moment avec l’espoir de créer une dynamique de la culture de la gagne pour cette nouvelle olympiade !

Les résultats sont historiques : 9 médailles dont trois en or et ce dans les 3 styles (greco, féminine, lutte libre) ! Chaque style de lutte a été récompensé par l’or, unique.