Prévention des noyades : les professionnels de l’hébergement touristique collectif s’engagent aux côtés du gouvernement

Dans le cadre du plan de prévention des noyades, le ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel BLANQUER, la ministre déléguée chargée des Sports, Roxana MARACINEANU et le ministre délégué chargé du tourisme, des Français de l’étranger de la francophonie, et chargé des PME Jean-Baptiste LEMOYNE ont signé une convention avec les professionnels de l’hébergement touristique collectif qui vise à mettre à profit les bassins habituellement réservés à la clientèle en faveur de l’acquisition de l’aisance aquatique et de l’apprentissage du savoir-nager pour les plus jeunes.

L’enquête triennale publiée en 2018 par Santé Publique France identifie la noyade accidentelle comme étant la première cause de mortalité par accident de la vie courante pour les moins de 25 ans. Les enfants de moins de 6 ans et les adultes de plus de 65 ans sont les deux catégories les plus touchées par les noyades accidentelles, ce qui est confirmé par les résultats provisoires de l’enquête Noyades 2021 de Santé Publique France.

Lancé en 2019 par l’Etat et piloté par le ministère chargé des sports en lien avec les territoires, le plan de prévention des noyades et de développement de l’aisance aquatique vise dans son 4ème axe à faciliter l’accès aux bassins et plans d’eau pour enseigner la natation.

Pour faire en sorte que chaque enfant ait accès à l’apprentissage du savoir-nager, la rationalisation de l’utilisation de tous les plans d’eau au niveau local est un enjeu fort.

En tant qu’acteurs majeurs de l’aménagement et de l’enrichissement des territoires, les professionnels du secteur de l’hébergement touristique collectif ont confirmé leur intérêt pour participer à cette mission d’intérêt général. L’objectif est le développement d’une offre de territoire complémentaire, pour contribuer à la prévention des noyades à destination des usagers locaux, et au développement d’une activité en basse saison.

En effet, la noyade accidentelle est la première cause de mortalité par accident de la vie courante pour les moins de 25 ans. Afin de lutter contre ce fléau qui tue chaque année mille personnes dont 250 enfants, les professionnels de l’hébergement touristique collectif s’engagent aux côtés des pouvoirs publics pour mettre à disposition les piscines de campings, hôtels, villages vacances et centres de vacances, au profit des écoles, des centres de loisirs, des clubs sportifs ou des collectivités qui organiseront des stages bleus en période de vacances comme sur le temps scolaire.

Cette initiative permettra de développer une offre de service en basse saison en partenariat avec les collectivités, les établissements scolaires et le mouvement sportif, afin de participer à la relance du secteur de l’hôtellerie, en favorisant le tissu local et la diversification des offres de service.

Cette collaboration s’inscrit donc pleinement dans le plan de reconquête et de transformation du tourisme porté par le Gouvernement, qui a pour objectif de valoriser les offres touristiques de l’hébergement collectif et d’accompagner leur transition écologique suite à la crise sanitaire de la Covid-19.