www.sports.gouv.fr
Lancement de l’appel à manifestation d’intérêt en vue de l’octroi d’une délégation pour le MMA
mardi, 25 juin 2019
img

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a reçu ce lundi 24 juin les principaux acteurs du MMA (arts martiaux mixtes) en France ainsi que des représentants de fédérations de sports de combat et d’arts martiaux pour leur présenter l’appel à manifestation d’intérêt en vue de l’octroi d’une délégation pour la discipline.

« Nous sommes aujourd’hui à un véritable tournant pour le MMA. » Comme tous les acteurs présents au ministère des Sports ce lundi 24 juin, les parlementaires Patrick Vignal et Jacques Grosperrin, auteurs en 2016 d’un rapport relatif à « la pratique des Arts Martiaux Mixtes couramment appelés MMA », ne cachaient pas leur enthousiasme et parfois une certaine émotion lors du lancement de l’appel à manifestation d’intérêt en vue de l’octroi d’une délégation pour la discipline par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Depuis 2016 et la remise du rapport parlementaire, une mission d’observation a été confiée à la Confédération des arts martiaux et des sports de combat et de nombreuses auditions ont été réalisées. Avec un même constat : le besoin d’évolution de l’organisation et de la réglementation de cette pratique. C’est donc « dans un esprit de responsabilité » selon les mots de Roxana Maracineanu que le ministère des Sports a décidé de s’engager dans la reconnaissance du MMA.

L’appel à manifestation d’intérêt en vue de l’octroi d’une délégation pour la discipline, qui a été lancé ce lundi, permettra aux fédérations délégataires intéressées de se porter candidates pour accueillir cette discipline dans le respect d’un cahier des charges très strict. Les fédérations devront remettre d’ici fin septembre leurs dossiers qui seront étudiés par un jury de personnalités qualifiées et indépendantes, chargé de donner un avis sur chacun d’entre eux. La fédération choisie obtiendra, à partir du 1er janvier 2020, une délégation pleine et entière pendant deux ans sur les volets amateur et professionnel. « Je voudrais insister sur le caractère inédit, pour le ministère des Sports, d’une telle procédure pour confier une délégation, a souligné Roxana Maracineanu lors de son intervention lundi. Elle est pour autant essentielle au regard des enjeux du MMA en France. Elle nous permet d’anticiper les sujets, d’accompagner les acteurs intéressés et, au bout du compte, de conduire nos missions régaliennes dans les meilleures conditions possibles pour assurer la sécurité et l’intégrité du sport et des pratiquants. »

Les combattants présents dans la salle, à l’instar de Taylor Lapilus, Zarah Fairn dos Santos, Rizlen Zouak ou encore l’ancienne championne du monde de lutte, Audrey Prieto Rodrigues, reconvertie dans le MMA, n’avaient pas de mots assez forts pour remercier la ministre pour son implication dans ce dossier « qui va permettre non seulement d’assurer une forme de reconnaissance pour notre discipline mais aussi de mieux nous encadrer et nous sécuriser dans notre pratique. »