La Ministre des sports annonce l’ouverture d’une grande concertation

Message de Roxana Maracineanu

Madame, Monsieur,

Vous le savez, depuis mon arrivée à la tête du Ministère des Sports, j’ai engagé une réforme ambitieuse de la gouvernance des politiques sportives dans notre pays pour répondre aux objectifs fixés par le Président de la République et dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

L’Agence nationale du Sport a été installée le 24 avril dernier. En son sein, les principaux « artisans » du sport français, l’État, les collectivités territoriales, le mouvement sportif et le monde économique vont désormais travailler de manière collégiale et concertée au service de la performance et du développement des pratiques, pour répondre aux attentes des Français. Si j’opte pour cette transformation, c’est parce que je crois en une gouvernance partagée et ouverte. Je veux renforcer le rôle du mouvement sportif dans la prise de décision s’agissant des moyens dédiés au sport, sur l’ingénierie des dispositifs et leur déploiement dans les territoires. Je tiens aussi à responsabiliser les fédérations vis-à-vis de leurs clubs, de leurs associations adhérentes et des pratiquants.

C’est la traduction de la confiance que l’État accorde à ses partenaires et que mon ministère désire tisser avec les citoyens. C’est aussi le résultat d’une méthode qui a fait ses preuves : celle de l’écoute, de la concertation et de la transparence. C’est la même méthode que j’aimerais déployer pour permettre à notre système d’encadrement de mieux s’adapter aux enjeux de demain tant en matière de haute performance que de développement des pratiques.

J’ai exprimé devant les présidents de fédérations, les organisations syndicales, les représentants des agents ma volonté de construire ensemble notre nouveau modèle sportif. J’ai également rappelé récemment aux athlètes et devant les députés que ma méthode ne sera jamais le passage en force. Je veux entretenir le dialogue, préalable indispensable à notre réussite commune dans cette transformation profonde de notre organisation.

Comme je l’avais annoncé aux syndicats, je souhaite engager une démarche de concertation sincère et constructive avec l’appui de deux tiers de confiance : M Yann Cucherat, ancien athlète, lui-même CTS et élu local ainsi que M Alain Resplandy-Bernard, haut fonctionnaire.

Cette mission impliquera une approche globale et transversale afin d’étudier l’ensemble des enjeux touchant à l’encadrement technique des fédérations, dont le statut de l’entraineur, le positionnement des agents publics et les sujets de développement, d’éthique et de contrôle.

En matière de méthode, je tiens à un dialogue ouvert qui respecte et permette l’expression et l’écoute de chacun, afin que toutes et tous puissent partager librement leur vision, faire valoir leurs expertises et leurs revendications et surtout être force de proposition. L’objectif est de définir en commun les conditions de mise en œuvre d’un nouveau cadre qui réponde aux évolutions nécessaires identifiées par les parties prenantes.

Ces personnalités me remettront le rapport, fruit de ce travail fin 2019. Celui-ci devra détailler les conditions du succès d’une réforme assurant une réelle plus-value à notre action collective au profit du sport, et des propositions de modalités pour la mettre en œuvre, en s’appuyant sur les éléments de consensus.

Dans l’attente de ces conclusions, je m’engage devant vous à ne pas utiliser pour les CTS, les dispositions prévues par l’alinéa 11 de l’article 28 du projet de loi de la fonction publique. En effet, nous devons partager en amont une vision commune du modèle que nous souhaitons déployer.

Nous savons tous le rôle très important joué par les Conseillers Techniques Sportifs. Ils sont au cœur du travail et de la réussite des sportifs de haut niveau, de nos champions. Pourtant, cela fait bien longtemps qu’on ne s’est plus soucié d’eux. Ils sont aussi les animateurs des politiques publiques dans les fédérations. Cette concertation doit permettre de déterminer de manière rationnelle et humaine le rôle, le périmètre d’action, les prérogatives nécessaires et bien sûr les attentes de ces cadres pour permettre un meilleur fonctionnement dans notre organisation globale.

Je souhaite que ce nouveau modèle permettre de conjuguer la nécessaire capacité de contrôle et d’appui de l’Etat avec une plus grande autonomie et une meilleure responsabilisation des fédérations en matière de performance sportive et sociale.

Nous en sommes capables.

Roxana MARACINEANU

Dernière mise à jour le 21 mai 2019

Tous les communiqués

S'inscrire aux alertes presse : Sports

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact