Cahier de préconisations environnementales pour un grand événement sportif international

Imprimer

Les grands événements sportifs internationaux concourent à donner du pays une image dynamique à l’international et participent au renforcement de la cohésion nationale en apportant une fierté du vivre ensemble. Cependant, comme toute manifestation d’envergure nécessitant des travaux conséquents et rassemblant des publics en nombres importants, ils engendrent des impacts non négligeables sur leur environnement : production de déchets, consommation d’eau, et d’énergie, mobilité individuelle et de groupes, nuisances sonores, etc. la liste est longue.

Chaque territoire est différent, chaque équipement, chaque manifestation aussi. Mais on doit pouvoir y retrouver des étapes communes, des démarches identiques, des objectifs partagés autour de l’engagement environnemental. Si ces conditions environnementales sont prises en considération en amont et si elles sont suivies d’effets lors de l’organisation et pendant l’événement, alors il est possible de réduire voire de supprimer ces impacts mais aussi d’influer sur les comportements des publics.

Des solutions existent donc pour répondre aux enjeux de développement durable liés aux grands événements sportifs et ce cahier de préconisations, qui en suggère un grand nombre, a l’ambition d’aider les organisateurs d’événements sportifs dans toutes les étapes de leur projet, de la réflexion à la mise en oeuvre de leurs actions environnementales, de l’éco-conception à l’éco-gestion.

Ce document est le premier du genre élaboré sur cette thématique pour les grands événements sportifs internationaux par les services de l’État. Son élaboration s’est inscrite à la fois dans la feuille de route 2015 de mobilisation nationale vers la COP 21 et dans la mise en oeuvre du Plan interministériel d’action pour le football « Euro 2016 ». Ce plan présente l’engagement du Gouvernement et des services de l’État pour réussir le championnat d’Europe de football organisé en France en 2016 et en maximiser l’héritage. Il rassemble des projets d’actions autour de quatre priorités : assurer une très haute qualité d’organisation, où l’on retrouve l’importance du volet environnemental ; faire de l’Euro 2016 un événement populaire pour tous et partout sur le territoire ; servir la croissance et l’attractivité de la France ; et enfin promouvoir les valeurs du sport. Ce cahier de préconisations environnementales peut donc être vu comme un héritage anticipé de cette compétition car, dès sa conception, il a été conçu pour l’organisation des autres événements sportifs que nous accueillerons sur nos territoires.

Ce document est le fruit d’un groupe de travail réunissant, dans le cadre d’une animation conjointe du Commissariat général au développement durable et de la Délégation interministérielle aux grands événements sportifs, des experts du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports mais aussi des représentants de leurs services déconcentrés et de l’Ademe. Ce cahier a également fait l’objet d’une présentation et d’un avis auprès de partenaires extérieurs, tous très enthousiastes de voir l’État investir de cette manière ce champ d’action. Nous tenons à remercier chaleureusement ici tous ceux qui ont contribué à son élaboration.

Ce cahier de préconisations n’est pas un guide technique, ni un document exhaustif. Il apporte des éléments de réflexion et d’action sur les grands thèmes environnementaux tout en s’inscrivant pleinement dans une démarche responsable de développement durable. Pour cela, il suggère également quelques pistes de réflexion sur les volets économique et social ou encore sur les transports et la mobilité qui pourront faire l’objet de préconisations dans un autre cadre.

Édité sous forme de fiches-actions réparties par grands thèmes incontournables, allant vers l’essentiel, l’indispensable, il vise à simplifier le travail des responsables. Chaque thème est traité d’abord dans son ensemble et répond à la question : en quoi est-il important pour la bonne organisation des grands événements sportifs internationaux ? Ensuite, la déclinaison par fiche-actions permet à l’organisateur de voir, en un coup d’oeil, en fonction de son type d’événement, ce à quoi il doit prêter attention et les éléments qu’il n’avait pas forcément à l’esprit mais qui peut s’avérer important de prendre en compte.

Ce parti pris de conception favorise une lecture numérique grâce aux nombreux liens intégrés permettant aux utilisateurs d’accéder aux données techniques, à la législation et aux réglementations complètes. Il permettra également leur mise à jour et une adaptation facilitées en fonction des évolutions et des besoins liés à l’organisation des grands événements sportifs internationaux.

Ce cahier de préconisations environnementales n’est donc pas un document figé. Il a vocation à évoluer aussi en fonction des avancées, des innovations et des retours d’expériences du terrain, mais c’est un premier pas qui doit être salué.

Ce document ne prétend pas à l’exhaustivité, mais il souhaite faciliter l’appropriation du volet environnemental par les parties prenantes. Il rassemble donc des informations utiles et pratiques pour aider les divers organisateurs à faire de leurs manifestations des grands événements sportifs écologiques.

Ce cahier a entraîné une mobilisation active de tous les intervenants, car les grands événements sportifs internationaux apparaissent comme des catalyseurs d’enthousiasme, de solidarité et de fierté. Cet élan positif doit perdurer, car de grandes échéances approchent. Nul doute que ce cahier apportera également une contribution non négligeable à l’amélioration des candidatures françaises pour l’attribution et la tenue d’événements sportifs majeurs sur notre territoire.

En effet, il est clair que, désormais, l’attribution d’un grand événement sportif à un pays par les instances internationales décisionnaires dépendra en grande partie de la prise en compte effective et conjointe des trois piliers du développement durable que sont l’économie, le social et l’environnement. C’est uniquement dans ce cadre qu’une manifestation pourra être pleinement réussie ; c’est notamment en laissant un héritage positif aux territoires concernés.

Un grand événement sportif est par essence même rassembleur et festif, positif et dynamique. Quel plus bel écrin pouvons-nous imaginer pour démontrer au plus grand nombre,… décideurs politiques, responsables économiques, milieux sportifs et associatifs, grand public et médias que la prise en compte et le respect de l’environnement constituent un atout qui doit être partagé par tous de manière simple, naturelle et spontanée.

Ces grands événements sportifs internationaux peuvent alors devenir une vitrine de notre conscience écologique mais aussi de notre savoir-faire.

Dernière mise à jour le 8 février 2016

Le ministère en charge des sports s’appuie sur un réseau de services déconcentrés, pour être au plus proche des territoires et des usagers, et d’établissements publics nationaux, pour répondre aux enjeux d’accompagnement et d’expertise.
Découvrir notre réseau

Espace dédié à la presse. Inscrivez-vous aux alertes presse : Retrouvez tous les communiqués, les discours, les vidéos, les contacts et l’agenda de la Ministre, Roxana Maracineanu
Accéder à l’espace presse

Portail ministériel d’information sur les associations et la politique associative de l’État, guide d’informations pratiques et base documentaires. Créer votre association - Guides pratiques, etc.
Découvrir le site Associations.gouv.fr

Priorité Jeunesse : les études, les formations, le logement, le travail, la santé, la mobilité international, des informations pour répondre à vos questions.
Découvrir le site Jeunes.gouv.fr

Restons en Contact